Sensibilité au gluten et au blé

Sensibilité au gluten et au blé

La sensibilité au gluten et au blé est une maladie fonctionnelle non allergique au gluten.

Chez les individus sensibles au gluten et au blé, le corps réagit au gluten ou à d’autres composants du blé par des symptômes variables. Cependant, ces personnes ne souffrent pas de la maladie cœliaque ou d’allergie au blé. Comme il n’existe pas de marqueurs biologiques spécifiques pour la sensibilité au gluten et au blé, cette forme d’intolérance est diagnostiquée par exclusion.

L’hypersensibilité au gluten ou au blé peut apparaître soudainement et à tout âge. Toutefois, la sensibilité au gluten et au blé peut être également transitoire et s’améliorer après la mise en place d’un régime sans gluten.

Symptômes de la sensibilité au gluten et au blé

Les symptômes de la sensibilité au gluten et au blé sont très variables et se manifestent de multiples manières :

  • Douleurs abdominales, pouvant être associées à des brûlures d’estomac, nausées et vomissements, flatulences, sensation de satiété, constipation et diarrhée
  • Fatigue, engourdissement des bras et des jambes, douleurs musculaires et articulaires
  • Maux de tête, confusion, étourdissements
  • Eruptions cutanées, anémie

La plupart de ces symptômes sont également typiques d’autres maladies, voilà pourquoi la sensibilité au gluten et au blé est souvent sous-diagnostiquée et donc non traitée.

  •  

Diagnostiquer la sensibilité au gluten et au blé

Article3016_Sensibilite au gluten et au ble.jpg

Le diagnostic complexe de la sensibilité au blé et au gluten nécessite l’exclusion de la maladie cœliaque et de l’allergie au blé, et un traitement par un régime sans gluten.  

L’absence de marqueurs biologiques fiables – en d’autres mots, d’indicateurs mesurables – pour la sensibilité au gluten et au blé, ainsi que la présence de symptômes non spécifiques, signifient que la seule manière de diagnostiquer le problème s’effectue par exclusion. Il est particulièrement important d’exclure en premier lieu, la maladie cœliaque et l’allergie au blé. Si celles-ci ont été exclues, l’étape suivante consiste pour le patient à suivre un régime sans gluten. Si les symptômes s’améliorent considérablement, puis réapparaissent dès que le patient réintroduit le gluten, la sensibilité au gluten et au blé est confirmée.

Traiter la sensibilité au gluten et au blé

Le traitement de la sensibilité au gluten et au blé implique de suivre un régime sans gluten.

Cependant, contrairement à la maladie cœliaque, il n’est pas nécessaire d’établir un régime sans gluten aussi strict, ou de manière permanente. Le patient devra suivre un régime sans gluten pendant au moins un ou deux ans. Après cette période, il pourra recommencer à introduire de petites quantités de gluten à son régime alimentaire. La tolérance au gluten peut être variable d’un sujet à l’autre, donc la réintroduction de gluten doit être faite prudemment.

___________________________________________________________________________________________________________________________________

Vous êtes diététicien ou médecin spécialiste ? Vous trouverez plus d’informations détaillées au sujet de l’allergie au blé sur Dr. Schär Institute, la plateforme de référence pour les spécialistes de l’intolérance au gluten et le régime sans gluten.