Quelle est la différence entre l'allergie au blé et la cœliaque?

Quelle est la différence entre l'allergie au blé et la cœliaque?

Cœliaque (également appelée dans le langage spécialisé entéropathie sensible au gluten ou sprue cœliaque)

La maladie cœliaque est une hypersensibilité durable de l'organisme au gluten. Mais elle peut également être considérée comme une maladie autoimmune déclenchée par le gluten contenu dans les variétés de céréales telles que le froment, l'épeautre, le seigle, l'orge, le couscous, l'épeautre vert et l'avoine. Outre le gluten en tant qu'antigène, les dispositions génétiques et d'autres facteurs (dont certains encore inconnus) conditionnent le déclenchement de l'intolérance au gluten. La cœliaque fait partie des maladies chroniques les plus largement répandues dans le monde. En Europe, en Afrique du Nord et dans les régions où une grande partie de la population est d'origine européenne (Australie, USA, Canada) la fréquence de la cœliaque est d'environ 1%. La seule thérapie scientifiquement reconnue est une alimentation stricte sans gluten.

Allergie au blé

L'allergie au blé caractérise une réaction de défense du corps à diverses protéines contenues dans le blé et déclenchant des maladies. Une sensibilisation des voies respiratoires par l'inhalation de poussière de céréales entraîne « l'asthme du boulanger ». Une sensibilisation du tractus gastro-intestinal par l'ingestion de blé entraînera une allergie alimentaire classique de type IgE. Chez les enfants, le blé compte parmi les six allergènes principaux. Chez les adultes, cette allergie est toutefois beaucoup plus rare car elle disparaît généralement à l'âge scolaire. Tout comme pour la cœliaque, la seule thérapie est le renoncement strict à l'allergène déclenchant, mais en raison de la ressemblance entre les allergènes, il ne faut pas seulement éviter le blé, mais également le blé sauvage, le blé dur, l’engrain, l’amidonnier, le kamut, l'épeautre sauvage, l'épeautre et l'épeautre vert.

En cas d'allergie au blé, il faut principalement renoncer au blé. En cas de cœliaque par contre, toutes les variétés de céréales contenant du gluten (froment, avoine, orge, seigle, épeautre, triticale, amidonnier, kamut, épeautre vert, engrain, bulgur, couscous) doivent être strictement évitées.