Qu'est-ce que la maladie cœliaque ?

Qu'est-ce que la maladie cœliaque ?

La maladie cœliaque est une maladie auto-immune provoquée par l’ingestion de gluten. Médiatisée par des personnes célèbres souffrant de cette intolérance au gluten, cette maladie est pourtant mal comprise et est très peu diagnostiquée.

L’intensité et les symptômes varient d’une personne à une autre. Il n’y a pas de symptômes spécifiques et irréfutables de la maladie, d’où la difficulté de la déceler rapidement. Le seul moyen de lever le doute est de se faire diagnostiquer et d’adopter le cas échéant un régime sans gluten.

 

Au travers de cet article, nous allons essayer de répondre à toutes vos interrogations sur la maladie cœliaque.

1- Qu’est-ce que le gluten ?

2- Quel est le mécanisme de la maladie cœliaque ?

3- Quels sont les différences entre l’intolérance, la sensibilité au gluten et l’allergie au blé ?

4- Quels sont les différents symptômes de la maladie ?

5- Pourquoi et comment se faire diagnostiquer ?

6- Comment traiter la maladie ?

7- Comment bien manger et vivre sans gluten ?

 

1- Qu’est-ce que le gluten ?

Article3080_pain-intolerance-gluten-coeliaque_0.jpg

Le gluten est une protéine naturelle qui se trouve dans le blé et ses différentes variétés comme le seigle, l’orge, l’épeautre et le petit épeautre (en grain). Par voie de conséquence, il se trouve donc dans tout aliment fabriqué à partir de céréales contenant du gluten : le pain, les pâtes, les gâteaux, les biscuits… et la bière !

Le riz, le maïs, le millet, le sarrasin ou le sorgho sont quelques unes des céréales qui ne contiennent pas de gluten.

 

2- Quel est le mécanisme de la maladie coeliaque ?

La maladie cœliaque est une maladie due à une intolérance à une fraction du gluten : la gliadine.

Le système immunitaire du malade considère la gliadine comme un antigène, à savoir un corps étranger et donc toxique. Ainsi, lorsque le malade consomme du gluten, son système immunitaire va sécréter des anticorps pour détruire ce qu’il croit être des corps étrangers.

Cette réaction immunitaire déclenche une atrophie voire une destruction des cellules composant les villosités de l’intestin. Il en découle une malabsorption des nutriments et des troubles digestifs dont la gravité est augmentée par le non-traitement de la maladie.

 

3- Quels sont les différences entre l’intolérance, la sensibilité au gluten et l’allergie au blé ?

Article3080_statistiques-maladie-coeliaque-intolerance-gluten.jpg

L’intolérance au gluten ou la maladie cœliaque est une pathologie qui cause des lésions de la paroi intestinale. 1% de la population française en serait touchée, soit 660 000 personnes. La reconnaissance en tant que pathologie par la Sécurité Sociale permet aux malades cœliaques, sous certaines conditions, de se faire rembourser partiellement l’achat de produits sans gluten.

Seulement 10 à 20% de ces personnes se font diagnostiquer, souvent par méconnaissance des symptômes de la maladie (cf Question 4).

 

LA MALADIE CŒLIAQUE EST L'INTOLÉRANCE ALIMENTAIRE LA PLUS RÉPANDUE EN FRANCE.

 

La sensibilité au gluten non cœliaque (ou SGCN) contrairement à l’intolérance n’est pas une pathologie. Elle semble ne pas endommager les villosités intestinales et les troubles digestifs et extra-intestinaux qu’elle provoque disparaissent dès l’arrêt de la consommation du gluten.

La sensibilité au gluten non cœliaque affecterait 5 à 6% des populations occidentales et 1,5% en France.

 

Sources : Lionetti E, Catasssi C. New clues in celiac disease epidemiology, pathogenesis, clinical manifestations, and treatment. Int Rev Immunol 2011; 30: 219–31.

 

Article3080_statistiques-sensbilite-gluten-non-coeliaque.jpg

L’allergie au gluten de blé est une allergie très rare qui toucherait jusqu’à 0,6% de la population mondiale, principalement des enfants. Cette allergie se caractérise généralement par des réactions souvent violentes de la peau (démangeaisons, urticaires, œdème de Quincke...) et des troubles respiratoires suite à une ingestion de gluten.

 

En résumé :

  • L’intolérance au gluten est une pathologie auto-immune et sournoise qui s’attaque à la muqueuse de l’intestin grêle. Elle est l’intolérance alimentaire la plus répandue en France.

  • La sensibilité au gluten non cœliaque n’est pas une maladie car elle n’attaque pas les villosités de l’intestin. Mais elle a les mêmes symptômes et troubles que la maladie cœliaque.

  • L’allergie au blé est une allergie très rare, qui provoque des troubles cutanés et respiratoires, immédiats et souvent violents.

 

4- Quels sont les différents symptômes de la maladie ?

Article3080_migraines-symptome-intolerance-gluten-coeliaque.jpg

Les symptômes de la maladie sont multiples et variés.  Les trois principaux symptômes de la maladie cœliaque sont :

 

Les symptômes peuvent être d’ordre gastro-intestinaux comme :

  • Diarrhée

  • Ballonnements ou distensions abdominales

  • Douleurs abdominales

  • Nausées

  • Vomissements

 

Article3080_perte-poids-symptome-intolerance-gluten-coeliaque_1.jpg

Ils peuvent aussi être d’ordre extra-intestinaux :

  • Migraines

  • Fatigue

  • Anémie

  • Carences en fer, vitamines et minéraux

  • Perte de poids

  • Perte d’appétit et d’énergie

  • Ostéoporose

  • Trouble de la fertilité ou fausses-couches

 

5- Pourquoi et comment se faire diagnostiquer ?

Article3080_migraines-diagnostic-intolerance-gluten-coeliaque.jpg

Comme les symptômes de la maladie sont multiples et variés et peuvent parfois ne pas être gastro-intestinaux, les malades ne pensent pas à remettre systématiquement en cause leur alimentation. Nombreux sont ceux qui vivent avec la maladie et qui en souffrent, faute de diagnostic et donc de traitement.

La raison principale qui doit vous pousser à consulter un médecin est d’en finir avec vos problèmes de santé.

Si vous rencontrez les troubles qui ont été cités précédemment et que vous ne connaissez pas l’origine de vos maux, il serait judicieux d’en parler à votre médecin, spécialiste ou généraliste, afin d’effectuer un diagnostic.

 

Attention, l’intolérance au gluten est une maladie et à ce titre, elle doit être prise au sérieux : ne faites pas d’auto-diagnostic ou d’éviction du gluten sans consulter votre médecin.

Le diagnostic doit être prescrit par un médecin et se déroule en 2 temps :

  • Une prise de sang est réalisée afin de détecter la présence d’anticorps (IgA anti-transglutaminases)

  • Une biopsie de l’intestin grêle est effectuée si l’analyse de sang a révélé la présence d’anticorps

Si la sensibilité au gluten ne peut être aisément détectée, l’intolérance quant à elle peut être diagnostiquée de façon certaine.

Par conséquent, il serait dommage de souffrir de la maladie cœliaque alors qu’il est facile de la détecter et de la soigner.

 

6- Comment traiter la maladie ?

Article3080_pates-blé-intolerance-gluten-coeliaque.jpg

Lorsqu'une personne est diagnostiquée malade cœliaque ou allergique au gluten, le traitement est simple sur le papier : elle doit suivre un régime sans gluten à vie.

Cela paraît facile : il n’y a pas de médicament à prendre, pas de protocole lourd à suivre, pas de visite de contrôle etc...il s’agit de ne plus consommer du gluten. Cependant, dans les cultures occidentales où depuis des millénaires, l’alimentation est basée sur les céréales comme le blé, le régime sans gluten est compliqué.

Pendant longtemps, la maladie n’était pas très connue et trouver des produits sans gluten relevait d’une gageure. De même, cuisiner sans gluten n’est pas instinctif : il faut bien lire les étiquettes et faire la chasse au gluten. Heureusement, grâce aux efforts de sensibilisation de parts et d’autres, la maladie est plus et mieux considérée.

 

7- Comment bien manger et vivre sans gluten ?

Composer des repas dénués de gluten et aussi savoureux que ceux avec du gluten est un vrai défi. Mais la mission a été fort heureusement allégée grâce aux efforts de marques alimentaires comme Schär qui fabriquent exclusivement des produits sans gluten depuis des décennies et qui ont développé une large gamme de produits.

Cette exclusivité évite les contaminations lors de la fabrication et accroît la sérénité des malades.

Avec l’élargissement des gammes et l’éclosion de nouvelles marques sur ce segment, l’offre actuelle permet de couvrir tous les besoins de la journée, du petit-déjeuner au dîner, en passant par des déjeuners sur le pouce.

La vie des malades cœliaques est aussi facilitée par l’accès aux produits sans gluten grâce à l’extension du réseau de distribution, aussi bien physique qu’en ligne.

Bien que ce soit encore insuffisant, un nombre croissant de restaurateurs proposent une carte totalement ou partiellement sans gluten. Des boulangeries et des pâtisseries ont même spécialisé leur offre sur le sans gluten.

L’apparition de blogs, médias, chaînes YouTube diffusant des informations, des conseils et des recettes sans gluten a également amélioré la vie des malades cœliaques. Sans parler de l’AFDIAG (Association Française Des Intolérants Au Gluten) qui prodigue informations et conseils et organise des stages et des événements à destination des malades cœliaques.