Qu’est-ce que la maladie cœliaque ?

Qu’est-ce que la maladie cœliaque ?

La maladie cœliaque est une maladie auto-immune qui touche environ 1 à 2 % de la population. Elle est provoquée par la consommation de gluten. L’ingestion de céréales contenant du gluten, telles que blé, seigle, orge, épeautre et petit épeautre (engrain), entraîne une inflammation de l’intestin grêle.

Même d’infimes quantités de gluten peuvent provoquer des symptômes. Si les personnes n’éliminent pas le gluten de leur régime alimentaire, les villosités intestinales seront endommagées ou détruites, et la muqueuse intestinale ne sera plus en mesure d’absorber assez de nutriments, entraînant à terme une malnutrition.   

Symptômes de la maladie cœliaque

Les symptômes de la maladie cœliaque peuvent être très variés. Dans de nombreux cas – mais pas toujours – la maladie se signale par des symptômes gastro-intestinaux :

  • Diarrhée
  • Ballonnements ou distensions abdominales
  • Douleurs abdominales
  • Nausées
  • Vomissements

Des symptômes d’ordre plus général, extradigestifs peuvent aussi être présents chez des individus souffrant de la maladie cœliaque :

  • Retard statural et perte de poids
  • Perte d’appétit et d’énergie
  • Carence en fer et anémie
  • Ostéoporose
  • Trouble de la fertilité ou fausses-couches
  • Carences en vitamines et/ou minéraux

Chez les enfants, la maladie cœliaque se développe très tôt, souvent après le sevrage, au moment de la diversification alimentaire. Si la maladie n’est pas diagnostiquée, il existe un risque de ralentissement de la croissance et du développement. Les enfants souffrant de la maladie cœliaque ont souvent une constitution gracile, pleurent beaucoup et sont très sensibles. 

Formes cliniques de la maladie cœliaque

Article3012_Duenndarmbiopsie

La maladie cœliaque peut prendre une forme typique et symptomatique, atypique peu symptomatique  ou silencieuse, découverte par hasard à l’occasion d’un dépistage. Toutes ces formes sont associées aux symptômes de malabsorption intestinale.  

Diagnostiquer la maladie cœliaque

Article3013_Blutproben Blutabnahme.jpg

La maladie cœliaque peut survenir à tout âge. Quand la maladie cœliaque est soupçonnée, le premier examen est une analyse sanguine. Le dosage des auto-anticorps anti-transglutaminase tissulaire (IgA anti- tTG), le plus fiable est effectué. Puis la recherche d’anticorps anti-endomysium (IgA anti-EMA) à titre de confirmation, surtout chez les jeunes enfants. Si les anticorps sont détectés, une biopsie de l’intestin grêle est faite pour entériner le diagnostic.

Comme la maladie cœliaque est souvent héréditaire, un dépistage de la maladie coeliaque devrait être proposé aux parents au premier degré (parents, frères et sœurs, enfants), même s’ils ne présentent aucun symptôme.

Il est important de ne pas commencer à suivre un régime sans gluten avant de consulter un médecin car les anticorps, ne pourront plus être détectés dans le sang, ce qui empêchera de diagnostiquer la maladie.

Traiter la maladie cœliaque

Si le diagnostic de la maladie cœliaque a été confirmé, votre spécialiste vous conseillera immédiatement de suivre un régime sans gluten. Le seul traitement efficace pour la maladie cœliaque consiste à éviter toute la vie tous les aliments contenant du gluten. Passer à un régime sans gluten entraîne une rapide amélioration. De nombreuses personnes porteuses de cette maladie ne présentent plus aucun symptôme après avoir adopté un régime sans gluten.  Toutefois, cela peut prendre plusieurs mois pour que la muqueuse de l’intestin grêle soit complètement régénérée.

___________________________________________________________________________________________________________________________________

Vous êtes diététicien ou médecin spécialiste ? Vous trouverez plus d’informations sur la maladie cœliaque, l’allergie au blé et le SII sur Dr. Schär Institute, la plateforme de référence pour les spécialistes de l’intolérance au gluten et le régime sans gluten.