Quand vous ne tolérez pas certains aliments

Quand vous ne tolérez pas certains aliments

Il existe plusieurs raisons justifiant de suivre un régime par exemple, sans gluten, sans lactose ou sans fruit à coque. Il faut être sujet à une allergie, une intolérance, une sensibilité ou une maladie auto-immune pour être forcé d’éliminer certains aliments de son régime alimentaire.

Allergie alimentaire

Une allergie alimentaire est une réaction du système immunitaire à son environnement. La réaction est immédiate et affecte d’abord la peau, les muqueuses ou le système respiratoire. Par exemple, dans les allergies aux fruits à coque ou au blé, le système immunitaire réagit aux composants de la protéine de l’aliment correspondant. Pour les personnes affectées par ces allergies, même une quantité minime de ces aliments suffit à déclencher les symptômes. Voilà pourquoi même des traces de ces aliments doivent être évitées. Afin de protéger les personnes souffrant de ces allergies, au sein de l’Union Européenne, 14 allergènes alimentaires majeurs doivent figurer sur l’étiquetage des denrées ou porter à la connaissance des consommateurs dans le cas de la restauration hors domicile.  

Sensibilité (intolérance) alimentaire

Une sensibilité ou intolérance alimentaire n’est pas causée par une réaction allergique et les symptômes apparaissent en général plusieurs heures après ingestion des aliments en cause. Par exemple, l’intolérance (terme le plus employé) au lactose est relativement commune. Les personnes souffrant d’intolérance au lactose ne disposent pas de l’enzyme qui sépare le lactose en éléments simples ; il ne peut donc pas être absorbé par le corps. Cela cause des symptômes typiques tels que ballonnements, diarrhées et douleurs abdominales. Contrairement aux personnes allergiques, les personnes souffrant de sensibilités alimentaires peuvent tolérer une certaine quantité de l’aliment en question, et n’ont pas à éviter de consommer toute trace de celui-ci.  

Maladie auto-immune

Une maladie auto-immune résulte d’un dysfonctionnement du système immunitaire qui réagit à ses propres constituants. Le diabète de type 1 est une maladie auto-immune connue. La maladie provoque une inflammation au cours de laquelle le corps attaque et détruit ses propres tissus. La maladie cœliaque est également une maladie auto-immune, où l’intestin grêle est endommagé. Cependant, dans la plupart des cas, les dégâts sont réversibles en passant à un régime sans gluten.